Votre petit grain de sable

recherche-association

C'était l'un de nos objectifs du départ : 1 sac vendu = 1€ reversé à une association humanitaire. Même si le processus de fabrication se passe entièrement au Népal profitant de ce fait à un grand nombre d'artisans, nous avions besoin d'aller au delà. Il nous fallait trouver le moyen de rendre à ce pays tout ce qu'il nous avait donné. 

Il peut paraître évident de trouver un organisme humanitaire dans un pays qui a tant de besoins, situation encore aggravée après avoir souffert d'une terrible série de tremblements de terre en 2015.

"Des associations, des orphelinats, il y en a beaucoup, mais certains d'entre eux profitent de la situation"- Ainsi nous prévenait Chewang, notre guide de montagne en 2017, en nous expliquant l'importance du niveau de corruption et du floue législatif du Népal. 

C'est ce que l'on a pu constater. Des centres d'accueil à l'allure bucolique sur une page internet révélaient une fois sur place une réalité où, si l'on reconnaissait bien les bâtiments, il y avait un manque d'engagement et des incohérences vis à vis de leur mission principale. 

Les recherches finirent néanmoins par porter leurs fruits. Nous avons trouvé une organisation exemplaire : SOS Villages d'Enfants Népal. Leurs règles d'admission d'enfants sont ici strictes. Le but c'est de ne pas encourager l’abandon par leurs parents et de garantir la non-exploitation des enfants.

SOS village d'enfants au Nepal

Le système d'accueil est familial : les villages sont organisés en "homes", où un maximum de 10 enfants sont accueillis. Des "mamans" (on les désigne ainsi, et non pas comme membres du personnel) portent un soin personnalisé à chaque enfant. Si l'enfant possède des oncles ou grand-parents, le contact avec eux est hautement encouragé et privilégié de façon à éviter la séparation et le déracinement. Leurs cultures et religions d'origine sont également respectées. 

Les enfants vont à l’école communale de façon à ne pas les stigmatiser et adoucir son intégration dans la société. Les activités périscolaires des enfants sont ludiques (poterie, peinture…) et n'ont pas un but économique. Les enfants ne sont pas amenés à effectuer des tâches lourdes dignes des adultes, ni ne font partie de chantiers. L'association les accompagne pendant toute leur scolarité, voire pendant leurs études supérieures.

L'association, fondée en 1972, compte aujourd'hui 10 Villages au Népal accueillant 1909 enfants et jeunes. Nous sommes fiers que nos fonds 2019 soient destinés à aider ces enfants, si pleins de joie de vivre et d’intelligence en puissance.

association enfants nepal