Notre histoire

Nous sommes deux jeunes globes-trotteurs d’une trentaine d’années : Laura, une Espagnole/Mexicaine & Hugo, un Français, tombés amoureux du Népal, de sa population et de sa culture.

Un trek dans les Himalayas, est à l'origine de ce projet un peu fou. C'est pendant ce séjour que nous avons découvert le tissu traditionnel népalais en chanvre naturel : le bhangara.

Les textiles en chanvre regorgeaient d'authenticité : la texture rêche du chanvre, les colorations et motifs typiques, les petites imperfections de tissage qui en font des pièces uniques... 

Pour faire connaître en France et au monde ce savoir-faire, nous avons ainsi décidé de lancer la marque Bhangara, des sacs et accessoires de maroquinerie en chanvre naturel faits main au Népal.

Depuis le début c'était clair que l'ensemble de la fabrication devait rester au Népal, à petite échelle. D'un côté, il s'agissait d'un patrimoine artisanal traditionnel unique, le savoir-faire ancestral des népalais était donc indispensable. D'un autre côté, le projet ne prendrait du sens que si les agriculteurs et artisans en retiraient les meilleurs bénéfices également.

Aujourd'hui, nous nous rendons au Népal de manière fréquente (minimum 2 fois par an) pour concevoir avec passion et attention le design de chacun des sacs et accessoires qui en découlera, mais aussi et surtout afin de porter un œil attentif et continu sur ce qui nous importe le plus dans notre projet : l’humain & l’environnement.

La culture du chanvre a lieu à l'ouest du pays, dans les districts de Bajhang et Bajura. Le chanvre est ensuite filé, coloré et tissé, par des artisans, chacun d'entre eux essentiels au processus qui donnera naissance aux sacs à dos Bhangara.

À Kathmandou, un équipe de talentueuses artisanes s'occupent enfin du patronage, coupe, coud et vérifie un à un les sacs Bhangara.

 

Un « projet dans le projet » qui nous tenait également à cœur : 1 sac à dos Bhangara vendu = 1€ à l’ONG internationale « SOS Villages d'Enfants Népal ». Cette organisation, dont nous sommes allés visiter les installations le 19 Mars 2019 à Sanothimi (Kathmandu), vient en aide aux orphelins népalais, leur offre un foyer familial de petite taille et une tutrice individuelle par enfant que l'on appelle « les mamans ». Ils assurent ainsi leur éducation et intégration dans la société.

annapurna base camp abc